Après un accouchement, une femme sur trois se retrouve avec un ventre volumineux et souvent son entourage considère que cette prise subite de volume au niveau de l’abdomen est normale et une maman ne doit pas se plaindre parce que le corps d’une femme change naturellement après une grossesse… C’est faux !

Ce volume peut cacher une diastase des grands droits, aussi appelée Diastase abdominale.

Qu’appelle-t-on Diastase des grands droits, aussi appelée Diastasis Recti ?

Une diastase des grands droits est une séparation pathologique des muscles abdominaux superficiels qui se positionnent de part et d’autre de la ligne médiane appelée ligne blanche, cette dernière démarre de la cage thoracique et s’étend jusqu’au pubis. La séparation des des grands droits survient lorsque ce tissu s’étire à l’excès, elle est observée durant et après la grossesse, l’utérus exerce une forte pression sur les muscles abdominaux, qui vont s’étirer pour laisser la place au bébé. D’après les estimations, 30% à 40% des femmes enceintes ont une diastase des grands droits. Ce phénomène est observé aussi chez les personnes qui subissent une prise rapide de poids.

Quelles sont les complications possibles d’une Diastase Abdominale ?

Croire qu’une diastase abdominale est anodine est une réflexion erronée. Plusieurs femmes souffrent d’au moins d’un des cas suivants :
> Déséquilibre postural du tronc.
> Douleur lombaire ( Bas du dos ).
> Douleur au niveau du plancher pelvien.
> Douleur durant les rapports sexuels.
> Incontinence urinaire voire fécale.
> Constipation.
> Descente d’organe ( Prolapsus des organes pelviens ).
> Gêne permanente par rapport au volume abdominal avec la sensation de ne pas pouvoir l’intégrer à son corps.

Il ne faut surtout pas omettre le côté esthétique ! Toute maman a besoin de retrouver sa silhouette pour son bien-être fondamental et vivre pleinement sa maternité.

Comment traiter une Diastase Abdominale ( Diastasis Recti ) ?

30% à 40% des femmes après un accouchement confrontent une diastase abdominale. C’est pour cette raison que la rééducation abdominale concerne une maman sur trois. Cette rééducation vise la reconstruction des muscles profonds de l’abdomen et les muscles du plancher pelvien. Pour ce faire, kinéconfort conseille une rééducation spécifique qui est un moyen non invasif à la régénération progressive des structures ligamentaires et du fascia et oriente la maman vers un retour en douceur à l’exercice quotidien de la vie.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *